Prix Camera Clara  


Créé en 2012, le prix photo Camera Clara est réservé aux artistes qui travaillent à la chambre photographique. Il récompense un travail d’auteur, inédit et présenté en série ou ensemble photographique afin qu’il puisse être jugé sur sa cohérence, tant sur la forme que sur son contenu. 

Candidature

Événements



Contact  

Instagram


Presse

Partenaires
Joséphine de Bodinat Moreno

Home

Présidente de la fondation Grésigny, fondatrice et organisatrice du Prix photo Camera Clara

Créée en 2009 par Xavier Moreno et Joséphine de Bodinat Moreno, la fondation Grésigny est une fondation familiale sous l’égide de la Fondation de France ayant pour objet de financer tout projet philanthropique à caractère social, culturel et environnemental. 

www.fondationgresigny.fr



Dominique de Font-Reaulx

Home

Présidente du jury

Historienne de l’art, conservatrice générale du patrimoine, spécialiste de la photographie et du XIXe siècle. Elle a été conservatrice au musée des Monuments français chargée de la collection de moulages de 1996 à 2002. De 2002 à 2008, elle est conservatrice au musée d’Orsay chargée de la collection de photographies. En 2008, elle est chargée de la coordination scientifique du projet du Louvre Abou Dabi. De 2013 à 2018, elle est directrice du musée national Eugène-Delacroix. Depuis 2018, elle est à la direction de la médiation et de la programmation culturelle au musée du Louvre chargées des expositions, des ateliers d’art, des éditions et de la médiation. Elle est depuis 2018 également rédactrice en chef de la revue Histoire de l’art.

Elle enseigne également à l’École du Louvre et à l’Institut d’études politiques de Paris. Auteur d’ouvrages d’histoire de l’art, elle a été commissaire de nombreuses expositions muséales.





Aurélie Chauffert-Yvart

Home

Directrice artistique du Prix

Après des études littéraires et une école de commerce, Aurélie Chauffert-Yvart occupe pendant une dizaine d’années différents postes dans l’édition d’art (éditorial, communication, développement…), notamment au Seuil et chez Diane de Selliers, tout en poursuivant une pratique de la photographie en amateur. En 2015, Vera Michalski Hoffmann lui propose de rejoindre le groupe Libella pour monter un projet de galerie d’art et en assurer la direction. Située dans l’ancienne galerie de Robert Delpire et Magnum Photos, Folia se positionne comme un lieu entièrement dédié à la photographie, avec l’ambition d’explorer ses liens avec les autres arts, notamment la littérature.

Depuis son ouverture début 2016, la galerie Folia a présenté une vingtaine d’expositions, certaines consacrées à des grands maîtres comme Cartier-Bresson, Moriyama, McCullin, van der Elsken et d’autres à des photographes contemporains exposés pour la première fois en France : Lui Tao, Alexander Chekmenev, Niels Ackermann… En janvier 2018, la galerie Folia accueille le Prix Camera Clara, avec une exposition du lauréat ; Guillaume Zuili, et des finalistes Mustapha Azeroual et Patrick Tourneboeuf.

Aurélie Chauffert-Yvart est aujourd’hui responsable du développement de la Bibliothèque nationale de France.



Audrey Bazin

Home

Thèse en Histoire de l’art contemporain à la Sorbonne et bourses d’études à la Freie Universität, Berlin et Columbia University, New York.

Audrey Bazin a dirigé durant huit ans les trois espaces de La Galerie Particulière spécialisée dans la photographie et le dessin. Elle y a développé de nombreuses collaborations et dialogues artistiques par le biais de cartes blanches, d’expositions collectives, de publications, l’extension des réseaux institutionnels, collectionneurs et presse, en valorisant le fonds des artistes. Audrey Bazin a ensuite élargi ses compétences en management humain, gestion commerciale et relations humaines en tant que Directrice Générale du Domaine de Fontenille, hôtel de luxe Relais & Châteaux. En mars 2021, Audrey Bazin a rejoint la galerie Christophe Gaillard en qualité de Directrice des relations extérieures et des projets associés. Elle développe également le département photo de la galerie.

Depuis 2023,  Audrey Bazin est Directrice artistique de la Fondation Louis Roederer.



Héloïse Conésa

Home

Docteure en histoire de l’art de l’université Paris 1-Panthéon Sorbonne, ancienne élève de l’Ecole du Louvre et de l’Institut national du patrimoine, Héloïse Conésa est conservatrice du patrimoine en charge de la photographie contemporaine à la Bibliothèque nationale de France depuis 2014.

Elle y a été commissaire de plusieurs expositions parmi lesquelles : Paysages français, une aventure photographique (2017), Denis Brihat, de la nature des choses (2019), Ruines, Josef Koudelka (2020), La photographie à tout prix : une année de prix photographiques à la BnF (2021), Ce monde qui nous regarde : les quinze ans de l’agence NOOR (2022).



Marc Donnadieu

Home

Conservateur en chef au Musée de l’Élysée à Lausanne, après avoir été conservateur en charge de l’art contemporain au LaM Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut de 2010 à 2017, et directeur du Fonds régional d’art contemporain de Haute-Normandie de 1999 à 2010.

Il a été commissaire d’expositions monographiques de référence et de très nombreuses expositions thématiques en particulier dans le domaine de la photographie.

Il collabore à de très nombreuses revues et a participé à la rédaction d’une centaine d’ouvrages.



Julie Jones

Home

Conservatrice au Cabinet de la photographie du MNAM-Centre Pompidou.

Docteure en histoire de l’art, elle a enseigné l’histoire de la photographie à l’université Paris I Panthéon- Sorbonne et à l’École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris. Elle a été commissaire de plusieurs expositions, dont, aux Rencontres d’Arles : Il y a de l’autre (2016), au Centre Pompidou, Louis Stettner (2016), Photographisme : Klein, Ifert, Zamecnik (2017), Shunk-Kender (2019) et L’Image et son double (2021). Elle a publié de nombreux articles, textes d’exposition et critiques sur l’histoire de la photographie et l’art contemporain.



Chantal Nedjib

Home

Juriste de formation, Chantal Nedjib a commencé sa carrière dans des cabinets ministériels comme attachée au Ministère de l’Industrie et de la Recherche, au Ministère de la Culture et de l’Environnement puis au Ministère de l’Environnement et du Cadre de Vie. Elle a enrichi son expérience  de communication dans des organismes para publics et en agence de communication. Elle rejoint HSBC France, (ex CCF) en 1984 comme responsable du service de presse et en a été le Directeur de la communication de 1989 à 2010. Membre du  Comité exécutif de la banque , elle a été également Déléguée générale du Prix HSBC pour la Photographie qu’elle a créé en 1995 et animé pendant 15 ans.

Passionnée par la photographie et par l’univers des marques, elle décide en 2010 de créer sa société de conseil, l’image par l’image, destinée à renforcer le le lien entre la photographie et les entreprises au profit d’un plus grand impact de leur communication.

 Chantal Nedjib est membre de l’association professionnelle Entreprises et Medias dont elle a été administrateur pendant plusieurs années. Elle a participé à des cours de communication et animé des séminaires à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et à la Sorbonne.

Elle est Chevalier dans l’Ordre national du Mérite et Officier dans l’Ordre des Arts et Lettres.



Guillaume Piens

Home

Historien d’art de formation, organisateur et directeur artistique de manifestations culturelles, mais aussi collectionneur d’art, Guillaume Piens a travaillé entre autres pour la FIAC et Paris Photo dont il a été directeur à partir de 2008. Il est notamment l’auteur pour Paris Photo de la trilogie de l’Est avec l’invitation du Japon en 2008, du monde arabe et de l’Iran en 2009 et de l’Europe Centrale en 2010.

En 2011, il a créé sa propre société de production d’évènements culturels « Culture Squad Communication ». Il a été le conseiller artistique du 1er Festival Photo Saint Germain des Prés de 2011 à 2013. Depuis 2012, il est le commissaire général d’Art Paris, le rendez-vous printanier pour l’art moderne et contemporain au Grand Palais, Paris.

« Photographier à la chambre, c’est privilégier la composition par l’inversion de l’image qu’opère la technique de la Camera Clara. C’est aussi faire l’éloge de la lenteur. Le temps de pause prolongé est comme une longue décantation du réel, favorisant une écriture contemplative singulière à l’inverse des images à la plasticité creuse et décorative qui menacent la photographie contemporaine ».



Michel Poivert

Home

Michel Poivert est Professeur d’histoire de l’art à l’Université Paris I Panthéon Sorbonne, où il a fondé la chaire d’histoire de la photographie, il est critique et commissaire d’exposition. 

En 2018, il a fondé le projet du Collège international de photographie dédié à la transmission et à l’expérimentation des savoir faire photographiques. Il a notamment publié La photographie contemporaine (Flammarion, 2018), 50 ans de photographie française de 1970 à nos jours (Textuel, 2019), Contreculture dans la photographie contemporaine (Textuel, 2022). 
Il a notamment organisé les expositions « L’Événement, les images comme acteur de l’histoire » (Jeu de Paume à Paris,2007), « Gilles Caron Paris 1968 » (Hôtel de Ville, Paris, 2018) ou « La photographie française : une métamorphose 1968-1989 » (Pavillon populaire de Montpellier, 2022).




Fabien Simode

Home

Journaliste et critique d’art, Fabien Simode est rédacteur en chef du magazine d’art L’Œil depuis 2011, après avoir été rédacteur en chef adjoint du titre de 2006 à 2011. Chroniqueur radio, il intervient régulièrement sur France Culture (La compagnie des œuvres) et, chaque semaine depuis 2019, dans la matinale de TSF Jazz.

Diplômé d’histoire de l’art et de sociologie à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, il a réalisé une étude comparée des quatre éditions du Surréalisme et la Peinture d’André Breton auprès de José Vovelle et de Patrick de Haas. Sous la direction de Philippe Dagen, il s’est ensuite intéressé à l’œuvre de l’artiste Philippe Favier.

Ses études terminées, il a d’abord intégré une importante agence de presse d’entreprise, où il a assuré la rédaction et la coordination de journaux et de magazines pour diverses entreprises (Renault, SFR, Cetelem, Crédit Agricole SA…), avant de rejoindre le magazine L’Œil.

Passionné par la photographie et son histoire, Fabien Simode a couvert l’actualité de la photographie à L’Œil de 2006 à 2011.